Histoire

Il serait fastidieux de lire ici un long texte détaillant toutes les actions et évolutions d’AIMA depuis sa création, il y a maintenant 17 ans.

Contentons-nous de quelques repères chronologiques, puisque nous restons disponible pour parler, de manière plus détaillée, de notre histoire, et que vous pouvez trouver, dans l’une ou l’autre partie de ce site, des pièces du puzzle qui la constitue.

  • 2002 : Création de l’association, par des travailleurs sociaux et des formateurs autour de deux finalités : l’envoi de quelques camions humanitaires en Lettonie et la formation et l’organisation de temps de rencontre et d’échanges pour des travailleurs sociaux lettons.
  • 2009 : Mise en place d’une bourse d’échanges, essentiellement vestimentaire, à Bardos, « Le Coin du Trocoeur », dans la maison « Eyhartzia », prêtée gracieusement d’abord par l’association paroissiale, puis par la Mairie de Bardos. Embauche de la première salariée, en contrat aidé.
  • 2010 : Mise en place, toujours à Bardos, sur un terrain jouxtant « Eyhartzia », du « Jardin du Trocoeur ». Après quelques tâtonnements, ce jardin de 1600 m2 devient un espace de formation et d’expérimentation au jardinage au naturel et à la permaculture et un lieu d’accueil pour des personnes porteuses de divers handicaps.
  • 2014 : Mise en place d’une recyclerie, à Came, dans un hangar de 260 m2, loué gratuitement à l’association par des particuliers.
  • 2015 : Convention avec le Conseil Départemental des Pyrénées-Atlantiques pour dispenser, depuis Came, des aides en mobilier d’urgence ou pour des déménagements sociaux.
  • 2016 : Création d’une plate-forme de réemploi de mobilier professionnel, dans un hangar de 900 m2, à Came. Avec le soutien du Conseil Départemental des Pyrénées-Atlantiques, du Conseil Régional de la Nouvelle Aquitaine, de la fondation RTE et en lien étroit avec l’éco-organisme VALDELIA.
  • 2017 : Déménagement de cette plate-forme suite à l’achat d’un hangar de 2500 m2 à Salies-de-Béarn. Vu la taille du hangar, mise en place, à côté de la recyclerie de matériel professionnel, d’une recyclerie de matériel de particuliers et d’un « Coin du Trocoeur », bourse d’échanges et boutique solidaire de vêtements, chaussures, jouets, puériculture. L’ensemble constitue « Le Hangar d’AIMA de Salies ».
  • 2018 : Du fait d’un projet important de la mairie de Bardos, fermeture du « Coin et du Jardin du Trocoeur » dans cette commune. Installation d’une boutique solidaire de vêtements et chaussures au sein du « Hangar d’AIMA », à Came.

AIMA disposent donc de deux hangars, dont un en location (bail de 9 ans). L’association peut compter aussi sur trois espaces de stockage : un hangar de 1000 m2 prêté par la commune de Sauveterre-de-Béarn. Un de 600 m2 prêté par la commune de Sames. Un de 150 m2, prêté, depuis quinze ans, par un particulier de Came.

Pour récupérer tout ce que des professionnels ou des particuliers nous donnent, nous disposons de 6 fourgons, de 7 à 20 m3.

AIMA compte actuellement 13 salariés, dont 4 en CDI, et 3 jeunes engagés en Service Civique.

L’association s’efforce d’aider à l’insertion de ces jeunes et de tous ses salariés en Contrat Aidé.